Love, cette excellente série créée par Judd Apatow et diffusée sur Netflix, vient de se terminer. Après trois saisons rafraîchissantes, nous devons désormais faire le deuil des (més)aventures de Gus et de Mickey, deux personnages criants de réalisme auxquels il fait bon s’identifier (ou pas?).

Mais que faire, à présent, le vendredi soir? Sortir et voir du monde? Que nenni! Voici  plutôt cinq autres séries à épisodes courts à se mettre sous la dent. De rien.

High Maintenance – HBO (2 saisons disponibles)

High Maintenance

Tout juste renouvelée pour une troisième saison, cette série suit le parcours rocambolesque d’un dealer de marijuana dont on ne connaîtra jamais le véritable nom. The Guy, comme on l’appelle, se déplace en effet chez ses clients, tous plus colorés les uns que les autres. Ce sont leurs histoires, souvent entremêlées et toujours originales,  dont nous serons les heureux témoins d’un épisode à l’autre. Si la saison 1 semble parfois dépourvue d’un fil conducteur prenant, la saison 2 est particulièrement brillante.

Mention spéciale : Aux propos très actuels, liés aux débats de société qui font rage ces dernières années.

Mention très spéciale : Le premier épisode de la saison 2, Globo, tout en subtilités, fait vraiment son effet…

Easy – Netflix (2 saisons disponibles)

Easy

Easy, c’est la relation de couple (et autres types de liens affectifs) examinée sous tous ses angles. Il s’agit d’une série anthologie, où chaque épisode représente une vignette de la vie de personnages différents. Certains d’entre eux seront revus dans un épisode subséquent, d’autres non. La série est teintée d’authenticité, tant dans son ton parfois très cru que dans la réalisation. Le casting est d’ailleurs parsemé de noms connus, comme Elizabeth Reaser, Orlando Bloom, Dave Franco et plus encore. Certaines de ces histoires d’amour et de désamour seront belles, d’autres un peu moins, mais une chose est certaine, c’est qu’il y en a vraiment pour tous les goûts…

Mention spéciale : À la diversité des individus; les corps, les couleurs, les styles…

Mention très spéciale : La bande sonore, presque parfaite!

Broad City – Comedy Central (4 saisons disponibles)

Broad City

Tout comme High Maintenance, Broad City était d’abord une websérie avant d’être catapultée au petit écran. Dès les premiers épisodes, en 2014, j’ai ressenti un coup de cœur foudroyant pour ses créatrices, Ilana Glazer et Abbi Jacobson. Alors que je ne raffole pas des comédies, j’ai immédiatement succombé à l’humour abrasif et à la vulgarité assumée de ces deux féministes, dans la mi-vingtaine et un peu paumées, mais tellement attachantes.  D’une situation loufoque à une autre, on se délecte tandis que ces jeunes femmes se cherchent (en vain!). Une cinquième saison est d’ailleurs prévue, pour notre plus grand bonheur.

Mention spéciale : Aux personnages secondaires, exécrables ou délicieux (ou délicieusement exécrables), souvent joués par des comiques de la relève.

Mention très spéciale : On y découvre ou redécouvre New York City, mais pas le NYC trop lisse de Sex and the city ou de How I met your mother. NYC, le vrai, le sale!

You Me Her – Audience Network (2 saisons disponibles)

You Me Her

Il était une fois un couple de trentenaires séduisants, à la carrière florissante, qui cherchait un moyen de rallumer la flamme… Une jeune universitaire entrera dans leur vie, et, évidemment, tout ce beau monde tombera follement amoureux! Rien ne sera néanmoins facile pour ce « trouple », qui vivra certes bien des hauts, mais aussi bien des bas. You Me Her est une petite série divertissante,  sans trop de lourdeurs, qui traite d’une réalité méconnue, le polyamour. Bien sûr, on n’évite pas certains clichés, mais c’est un début fort sympathique qui ravira les plus curieux (et les voyeurs aussi, mais ça reste entre nous). Pourquoi se priver? La troisième saison vient tout juste de commencer.

Mention spéciale : On retrouve Rachel Blanchard dans un rôle principal.

Mention très spéciale : Le thème audacieux de la série!

Atlanta – FX (1 saison disponible)

Atlanta

Il est peut-être inutile de présenter ce petit bijou contemporain, puisque la série et son créateur, Donald Glover, ont déjà raflé plusieurs prix prestigieux. Les vrais sauront à quel point cet artiste (Childish Gambino, ça vous dit quelque chose?) est bourré de talent. Dans Atlanta, une série qu’il écrit et produit, il joue le rôle de Earn, un jeune homme sans ressources qui essaie de reprendre sa vie en main, notamment en devenant le gérant de son cousin rappeur aux activités illicites. Au fil des épisodes, nous le suivrons dans son cheminement, alors qu’il est plus souvent qu’autrement victime de son entourage… La deuxième saison est en cours, et c’est un délice, en plus d’être juste assez dépaysant.

Mention spéciale : À Paper Boi, le cousin rappeur / dealer complètement blasé.

Mention très spéciale : L’écriture de la série regorge de références populaires (je pense à toi, Florida Man).

Avec ces cinq suggestions, nul doute que vous aurez de quoi combler vos vendredis (et samedis, et pourquoi pas, dimanches) soirs. J’aurais également pu parler de Room 104, une série anthologie diffusée sur HBO, aussi inégale qu’intrigante, mais dont les thématiques souvent glauques n’auraient sans doute consolé personne de la fin de Love

Connaissez-vous d’autres séries à épisodes courts qui en valent le détour?