• Film : Bright
  • Réalisé par : David Ayer
  • Produit par : Overbrook Entertainment Trigger Warning Entertainment Grand Electric
  • Distributeur : Netflix
  • Genre : Fantastique
  • Avec : Will Smith (Daryl Ward), Joel Edgerton (Nick Jakoby), Noomi Rapace (Leilah) et Édgar Ramírez (Kandomere).

SynopsisDans un monde contemporain alternatif, les humains vivent depuis la nuit des temps avec les orcs, les elfes et les fées. Daryl Ward, un policier humain du LAPD, est contraint de faire équipe avec Nick Jakoby, le premier policier Orc. Daryl revient tout juste au service après s’être fait tirer dessus. Il règne une forte haine au sein du département de police contre Nick Jakoby. Les affaires internes demandent même à Daryl de monter un dossier contre lui pour enfin l’évincer. Daryl et Nick vont cependant devoir s’unir pour stopper une importante menace maléfique.


Netflix n’est plus à présenter tellement sa renommée s’est faite au cours des dernières années. Je me demande d’ailleurs si les services de VOD auraient explosé si Netflix n’avait pas été présent pour montrer qu’il était possible de se passer des acteurs de productions conventionnelles. Mais en tout cas, l’entreprise est bien présente et ne risque pas de s’éteindre. Les séries Netflix ne se présentent même plus, de la série politique rondement menée comme House of Cards à la série carcérale avec Orange is the New Black, ou encore l’excellente série sur la diversité Master of None. La qualité est au rendez-vous, même si on nous sort aussi des daubes à foison, ne l’oublions pas.

bright

Mais les séries sont peut-être ce qu’il y a de plus lourd en termes de production pour une entreprise. C’est pourquoi Netflix semble se lancer dans la production du 7ème art de façon plus sérieuse selon moi. Car bien que le service de streaming s’est déjà essayé dans la production de films, il faut dire que ce que l’on avait pour l’instant n’était pas de très bonne facture. De ce que l’on a pu retenir, seul Okja sortait du lot. Le reste ressemblait bien plus à des direct to DVD qu’autre chose. Et donc avec Bright, nous étions en droit de nous demander si Netflix allait pouvoir rivaliser avec certains gros studios hollywoodiens en alignant 90 millions de dollars. Et le résultat est pour le moins mitigé pour ma part.

Bright ne donne que peu là où il devrait nous en montrer beaucoup

J’avais vu les critiques américaines descendre le film, à tel point que je m’étais demandé si j’avais vu le même. Car même si le film avait de gros défauts, principalement dans la construction de son univers, l’histoire n’était pas spécialement mauvaise et la réalisation, c’était du David Ayer moderne si on peut dire cela comme ça. Si vous avez vu Suicide Squad, vous verrez de quoi je parle. Enfin si vous avez vu Suicide Squad, je vous félicite.

Bright échoue selon moi dans l’introduction et l’immersion de son univers. Les scènes d’exposition sont trop vite expédiées même si il n’y a pas beaucoup de choses à présenter dans le fond. Les races sont une retranscription de ce que pouvait être l’Amérique des années 60. Les orcs sont la race pauvre, tandis que les elfes sont les riches qui possèdent le pouvoir. Il faut donc y comprendre (en même temps, c’est pas vraiment compliqué) que les orcs sont les noirs et les elfes représentent les blancs riches. Et c’est déjà en cela que Bright ne présente qu’un univers très superficiel et dès que l’on va gratter, il n’y aura que très peu de contenu.

Bright

C’est dommage car nous avons certains plans où l’on voit des centaures. Cela veut donc dire que d’autres races vivent dans cet univers si mal présenté. Pour ma part, j’aurais vraiment préféré voir un univers fantastique où les races s’entremêlent, et non pas que l’on tombe dans un ramassis de clichés. Mais je pense que cela vient aussi de la vision d’Ayer. Je ne sais pas vraiment ce qu’il a avec le style gangster, mais je trouve que cela s’applique difficilement au style fantastique.

Je vais passer rapidement sur le scénario. Vous allez voir venir les twists avant qu’ils n’arrivent, ce qui n’en fait pas un film mal écrit. D’ailleurs, j’ai vu que le film avait été écrit par Max Landis et j’ai du mal à le croire, lui qui avait écrit l’excellent Chronicles. Bright est sans surprise dans son histoire, mais sans réelle déception non plus. C’est d’ailleurs là qu’il prend ses airs de série B tellement certaines scènes ne collent pas vraiment avec ce qu’on nous présente.

Bright

Will Smith fait du Will Smith et tout le monde est surpris (ou pas)

Sur les acteurs, je pense que tout le monde fait le minimum social. Will Smith et Joel Edgerton sont en roue libre pendant tout le film. Bon, Will Smith fait du Will Smith, il n’a été engagé que pour cela et apporter les millions de fans qui vont le voir dans chacune de ses productions. C’est un peu comme avec Tom Cruise au final. Sur le reste des acteurs, c’est pas folichon. Il n’y a pas grand chose à en tirer. On fait le minimum car le scénario ne donne pas l’occasion aux personnages de vraiment pouvoir laisser retranscrire quelques émotions.

Bright

Et pour la suite ?

Pour la suite, elle est déjà en cours de préparation. Netflix a confirmé cela récemment et donc nous devrions avoir une suite à ce premier volet. David Ayer et Will Smith seront de la partie à nouveau mais c’est Max Landis qui ne reviendra pas. Des sources indiquent que son non retour est dû aux plaintes pour agressions sexuelles.

En tout cas pour ma part, j’ai du mal à croire qu’une suite pourra être meilleure que le premier volet. Car l’univers étant ce qu’il est, c’est pour moi la déception majeure du film. Je m’attendais vraiment à voir un univers riche et profond, mais on a eu un ersatz de notre monde actuel sans réelle saveur. Également, j’espère que l’on verra vraiment où le budget est passé, car avec 90 millions, cela ne valait pas un film comme Bright.

Bright est à prendre avec du recul mais il ne faut pas y voir le film qu’on nous propose. Mais plutôt comme la première production qui pourrait faire chavirer le système hollywoodien actuel. En soi, le film n’est pas mauvais mais il n’est pas bon pour autant. On reste sur des choses très superficielles. Bright proposera un univers fantastique simpliste mais avec certaines bonnes idées. Je souhaite que David Ayer nous arrête avec son style gangster des banlieues qui n’a pas vraiment de sens dans le film. Au final, Bright méritera un coup de baguette magique pour sa suite.