Over World

Cinéma Séries Pop-Culture avec une pointe de mauvaise foi

Cinéma, Édito

Rotten Tomatoes ou lorsqu’une entité parle au nom de tous ?

Me revoilà à l’écriture après deux vidéos publiées sur ma chaîne ! Je dois vous avouer que ça m’avait manqué, vous m’avez manqué mes très nombreux lecteurs. Donc sans plus attendre, attaquons le vif du sujet car je vais parler d’un sujet qui fâche, Rotten Tomatoes.

Il fut un temps pas si éloigné où les critiques cinéma n’étaient pas des noms, mais plutôt des avis que nous lisions alors que nous envisagions d’aller voir un film. L’avis était parfois très tranchant, parfois très glorifiant ou même souvent beaucoup plus nuancé que l’on s’en souvienne. Ce dernier type de critique a tendance à disparaître désormais. Auparavant, le lecteur prenait le temps de lire ce que pensait le critique cinématographique. Les quelques personnes qui lisaient les chroniques de ces amoureux du cinéma leur accordaient un certain crédit. Pour ma part, rares furent les fois où je me demandai si tel ou tel film avait de bonnes critiques avant d’aller le voir en salle. Je dois avouer que ma culture cinématographique n’était pas des plus développées il y a à peine 5 ans de cela. Et même lorsque j’ai commencé à écrire mes toutes premières critiques, je ne portais guère d’intérêt à ce que pouvaient en dire mes confrères. Je ne sais pas si je peux dire confrères, j’étais étudiant et je faisais cela en tant que bénévole. Ne croyez pas que je suis maintenant payé…

Dans tous les cas, il est certain que je ne guettais guère les critiques à la venue d’un film attendu. Je ne sais vraiment pas comment le décrire, mais je ne ressentais pas ce besoin de savoir ce que pensaient les autres avant que je ne sache moi-même ce que valait le film. Ceci dit, c’est encore le cas maintenant. Loin de moi l’idée de vouloir me forger un avis par le biais d’autres critiques avant même d’aller voir le film. En toute honnêteté, c’est simplement qu’il est difficile d’être imperméable aux critiques lorsque celles-ci font l’objet d’une communication très agressive. C’est comme si la critique autour d’un film sera proportionnelle à sa communication. 

Mais alors, que vient faire Rotten Tomatoes dans tout ça ?

Pour ceux qui l’ignorent, Rotten Tomatoes est à la base un site de notation « communautaire ». Je ne sais pas comment le site fonctionnait au départ, mais maintenant l’ensemble des critiques d’un film sont regroupées sur la fiche du film en question. Ces différentes caractéristiques permettent d’appliquer un stade maturité pour le film, comme pour une tomate ! Nous avons donc deux degrés de notation allant du « Rotten » à « Fresh ». Et en fonction de ces deux critères, le film aura un pourcentage qui lui sera attribué.

Lors de mes recherches sur Rotten Tomatoes, je suis tombé sur un classement des films ayant 100% de la note « Fresh ». Et dans ce classement, il n’y avait aucun film de 100% après 2012. Et c’est précisément vers cette période que le site a décollé aux USA avant d’arriver fraîchement (vous l’avez ?) en Europe.

Cela veut dire plusieurs choses selon moi. Déjà, le site était très peu connu car plus on recule dans les années et plus le nombre de films « Fresh » à 100% augmente. Alors oui, on pourrait se dire que le cinéma était mieux avant et que sûrement Star Wars c’était mieux avant, hein ? Mais ceci étant dit, je préfère penser qu’en dehors des grands classiques qui font le 7ème art, beaucoup de ces films certifiés « Fresh » n’ont reçu que très peu de critiques à l’époque et ont été laissés pour compte. Et ils le sont toujours. Il suffit de prendre n’importe quelle série télé ayant commencé au début, voire au milieu des années 2000 pour voir que les premières saisons ne font l’objet d’absolument aucune critique.

Et cette non critique de films ou de séries (Je parle uniquement de films ici mais l’exemple des séries est très explicite) montre à quel point, dans un premier temps, le site n’avait pas encore son statut de « bourreau » cinématographique. Mais également que de nos jours, de plus en plus de critiques utilisent ce site afin de se forger une réputation. Car il est clair que Rotten Tomatoes permet l’ascension de certains sites cinématographiques, et ce, selon moi, par le biais d’un seul moyen : se démarquer des autres critiques.

Pour ce faire, prenons en exemple une production de grande qualité, le dernier film de Christopher Nolan, Dunkirk. Le film fut acclamé par la critique. Le contraire aurait été bien plus surprenant. Le film a atteint 98% à un moment sur Rotten Tomatoes. Actuellement, le film affiche une note de 93%. Maintenant imaginons que le film explose le compteur des critiques positives et continue d’avoir un 100% pendant 2 semaines. Il s’agit qu’un critique arrive et lui seul pourra faire baisser sa note. Alors il se pourrait que les fanboys de Christopher Nolan, comme moi, iront voir qui a osé dire du mal de Dunkirk. Et ainsi, ce critique professionnel ou semi-professionnel recevra de la visibilité.

Et c’est précisément en cela que Rotten Tomatoes est devenu perfide et néfaste pour le public qui est bien trop souvent indécis. Par conséquent, cela a un impact sur l’industrie du cinéma. Bien qu’à la base il s’agissait d’une bonne intention que de vouloir regrouper les critiques sous un même joug, le site, comme bien d’autres créations sur Internet,  a subi son ultra succès.

Car une critique, comme je le disais au début de cet article,  peut être nuancée. Tout n’est pas forcément noir ou blanc. Par exemple, dans ma critique de La Grande Muraille, je parlais de ce film comme un pur produit générique de blockbuster sans âme. Mais pourtant, je ne serais pas contre le fait de le regarder à nouveau parce que je l’ai trouvé très beau dans sa photographie et les couleurs utilisées. Sauf qu’ici, nous parlerons d’aspects qualitatifs et non quantitatifs. Et c’est par cette facilité quantitative que Rotten Tomatoes devient un bourreau. Car un chiffre c’est bien, on peut le quantifier, alors qu’un paragraphe est difficile à analyser. Il faut réfléchir à la profondeur des propos de l’auteur, les peser, faire les pour et contre, déterminer si on est d’accord ou non. Est-ce qu’on voyait le film de cette manière ? Est-ce que l’auteur de la critique qui n’a pas aimé le film a apprécié d’autres aspects peut-être plus techniques de ce même film ?

Ce sont toutes ces choses que malheureusement, Rotten Tomatoes épure purement et simplement. On va se contenter de savoir si le film est « Rotten » ou « Fresh ». Alors, oui, il y a quelques lignes expliquant l’avis de l’auteur, mais ce n’est en soi pas suffisant. C’est bien trop peu par rapport au temps que la personne a pris pour écrire sa critique. Combien d’entre vous ont cliqué ne serait-ce qu’une seule fois pour lire complètement un avis ? Je pense que le chiffre doit être très faible.

Que pouvons-nous faire ?

Il faut attendre que la vague passe et que le potager pourrisse de lui-même (ces blagues végétales vont bien trop loin, même pour moi). Car tout est une question de tendances. Rotten Tomatoes n’est pas et ne sera pas le dernier gros influenceur sur la toile. Le problème vient également du fait que les majors d’Hollywood vont se vanter bien fièrement si leur film a été certifié « Fresh ». Ils mettront en évidence leur certification indiquant que leur production a réussi l’examen dans leurs campagnes de communication sur Internet. Mais dès lors qu’un film va se faire ruiner par la critique, on ne les entendra plus, pas vrai Suicide Squad ?  

Encore une fois, c’est à nous d’être vigilants sur ce que l’on lit, écoute, regarde et analyse. Mais le spectateur lambda ne va guère se poser la question ni regarder plus loin qu’un chiffre, ce qui est fort dommage. Seulement, c’est aussi compréhensible car vous et moi sommes des personnes avec des attentes, des goûts et des besoins différents. Donc, il est difficile de reprocher à quelqu’un de refuser de voir un film parce qu’il a vu une mauvaise note sur celui-ci. 

4 Comments

  1. Non elles ne vont pas trop loin elles sont cool ses blagues végétales! Je pense que ce site a ses limites en effet, après il va surement s’améliorer avec le temps, mais j’ai déjà du mal avec le principe de noter un film =)

    • Hello, merci pour ton commentaire. La notation d’une oeuvre je pense n’est valable que parce qu’on a besoin d’avoir repère quantitatif. Et avec Rotten Tomatoes, les gens ont ce qu’ils veulent. Ils n’ont pas besoin de lire les critiques. Après, je mentirai si je disais que je ne me laisse pas influencer parfois. Parce que comme je le disais dans l’article, il est difficile d’être hermétique à ce genre de retour. Mais on sera moins touché concernant des productions qu’on attend.

  2. Le problème de réduire un avis à une note, une phrase, ou un frais ou pas frais comme une bonne blague végétale (qui sont très bien hein), c’est qu’au final, si certaines choses au cinéma sont objectives – par exemple oui, Nolan sait très bien filmer – mais que d’autres sont totalement subjectives et dépendront donc du spectateur qui regarde le dit film. Par exemple je suis un grand fan de Donnie Darko, je l’ai découvert jeune, les thèmes me parlaient, j’ai été hypnotisé par le film, mais je connais certaines personnes qui se sont ennuyés devant le film pour la raison opposée : le contenu du film ne leur parlait absolument pas. Pareil par exemple pour le cinéma de Lynch, j’adore me plonger dans l’inconnu, être perdu, trouver les clés moi-même, tandis que certains verront ça comme de la br****** intellectuelle.
    Donc oui, le meilleur moyen de se faire un avis sur un film, c’est de le voir sans se laisser influencer par l’avis général.

    Excellent article en tout cas 🙂

    • Bonjour, merci pour ton commentaire.

      Oui complètement, on rentre dans la subjectivité. Mais le « problème » et je mets bien les guillemets c’est que de plus en plus de critiques ont accès ou se font avoir l’accès à Rotten Tomatoes. Donc au final maintenant, avoir un film avec 100%, ça ne sera plus possible. Car justement, les avis vont être très très étalés et c’est une bonne et mauvaise chose au final.

      Je l’indique dans l’article mais après 2012 plus aucun film n’a eu 100% de notation. Cela montre bien, selon moi, que les critiques sont nombreuses, voir peut être même trop nombreuses ? Bien sur que non, il n’y aura jamais assez d’avis divergeant.

      Seulement, je trouve qu’il faudrait peut être changer quelque chose dans leur manière de notation.

      Et merci pour ton remerciement !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :