La série enchaîne directement sur la suite de Daredevil et Iron Fist. Il n’est pas nécessaire de regarder Jessica Jones et Luke Cage, si vous vous posiez la question. Pour revenir rapidement sur les 5 saisons de chaque personnage, Daredevil en comptant deux, j’ai trouvé que le démon de Hell Kitchen est la meilleure série de toutes. Jessica Jones devient ennuyante, Luke Cage est super jusqu’à la moitié avant de sombrer dans le ridicule, et Iron Fist, c’est très compliqué pour Iron Fist. Donc si jamais vous hésitiez à voir The Defenders, vous ne devez voir que Daredevil et lire un résumé d’Iron Fist.

La société secrète « La Main » est la grande ennemie de cette première saison des Defenders. Bien que j’aurais aimé avoir un nouvel ennemi car j’ai l’impression qu’on nous ressort la même soupe depuis trois saisons. Cela fait sens dans l’installation de cet univers Netflix, car oui, il s’agit d’un univers partagé Netflix, il y a bien longtemps que cette idée de MCU est morte. Cette prolongation d’histoire à travers Defenders permet d’introduire le grand ennemi Alexandra, jouée par Sigourney Weaver. Malheureusement, ce n’est pas grâce à elle que la série arrivera à se rattraper.

J’ai apprécié la série dans ce qu’elle essayait de proposer en termes de réalisation dans les premiers épisodes avec des différences de couleurs en fonction des personnages à l’écran. Mais au bout d’un moment, on sent le forcing de la part de la production pour nous faire comprendre « Hé, t’as vu, c’est rouge pour Daredevil, jaune pour Luke Cage, etc. ». C’est tout de même un effort à noter car rares sont les séries adaptées de comics pouvant se vanter d’avoir une réalisation marquée et stylisée. Ce ne sont pas les séries de la CW qui diront le contraire.

Comme le titre l’indique, le scénario est vraiment très faible selon moi. Les premiers épisodes tirent bien trop en longueur pour que nos héros se retrouvent tous ensemble afin de manger des nouilles. Puis le reste des épisodes est une succession de péripéties sans grand intérêt.

Et vers le sixième épisode, il me semble, nous avons encore une fois dans une série Marvel x Netflix, un retournement de situation sorti de nulle part. Et c’est exactement le même genre de retournement qu’on avait pu avoir déjà dans Luke Cage ou encore Iron Fist. Si vous regardez la série, le mieux est de ne pas s’attendre à voir un scénario très élaboré, tout comme les personnages d’ailleurs. Ce qui me fait une très bonne transition pour vous parler des acteurs et des personnages.

Tout ou rien pour les personnages et les acteurs

Concernant les acteurs et les personnages, on a une grande palette de « très bien » à « je suis ici parce que je veux mon chèque ». Dans ceux qui s’en sortent bien, nous avons bien évidemment Charlie Cox et son Daredevil, depuis le début il fait un excellent job et c’est un plaisir à chaque fois. Krysten Ritter en Jessica Jones s’en sort bien également. Peut-être qu’elle en fait un peu trop dans le style « je m’en bats les couilles de vos histoires ». Mais au moins, elle a une palette d’émotions. Nous retrouvons ensuite des têtes déjà connues. Et nous avons les seconds couteaux des autres séries, qui sont bien trop nombreux selon moi.

ET PUIS ! Nous avons le reste du casting principal et c’est pas joli. Bon, nous avons Iron Fist, le pauvre Finn Jones tente bien de faire quelque chose mais le scénario ne l’aide pas. Luke Cage c’est un peu pareil, le personnage est débile à des moments, big up à la scène entre lui et Stick (Scott Glenn).

Et enfin, oui je sais, je n’en ai pas parlé encore. Nous avons Sigourney Weaver et Elodie Yung. La première est insipide, on sent qu’elle se fait complètement chier dans la série. Et puis pour l’utilisation qui est faite de son personnage, c’est pas vraiment dérangeant. On était obligé de caster Sigourney Weaver pour ça ? Quant à Elodie Yung, sans spoiler sur son rôle, je n’aime pas ce genre de personnage qui est en mode robot. On peut lire le vide plusieurs fois dans ses yeux.

Alors que pouvons-nous réellement penser de cette première saison des Defenders ? C’est un gros coup d’épée dans l’eau. Le scénario est trop lent pour ce qu’il a à raconter. Et c’est récurrent dans les séries Marvel sur Netflix. La série reste ceci dit bonne dans ce qu’elle propose, mais elle est trop entachée par certains personnages qui n’y croient pas.

Tout de même, cette série se placera dans le milieu / haut du panier par rapport à ce qu’on peut nous proposer ou ce qu’on nous proposera (quelqu’un a dit Inhumans ?). The Defenders, c’est donc les mêmes erreurs que sur d’autres séries Netflix X Marvel, mais qui subit les défauts d’écriture des autres séries transportés par leurs personnages. Je rajouterai également que certaines critiques se laissent bien trop emporter par l’effet de rassemblement d’équipe. J’ai l’impression qu’on pourrait avoir 4 ou 5 héros en train de jouer aux petits chevaux qu’on aurait 90% de notes positives sur Rotten Tomatoes.

P.S. : C’était quoi cette musique pour le dernier combat ?